Bourbonne 2020

Article d'André NOIROT Maire Honoraire

Chères Bourbonnaises, Chers Bourbonnais,

En tant qu’élu de l’ancienne municipalité, je tiens, en réponse au courrier adressé à ses administrés par Mme le Maire, Mme Dominique Richard Brice, et l’équipe municipale actuelle, à apporter quelques précisions concernant les affirmations qui y sont formulées.

Tout d’abord de quel droit Mme le Maire s’autorise-t-elle à parler au nom de l’équipe municipale, alors que les 4 élus de l’opposition n’ont pas été consultés pour l’envoi de cette lettre ? Ne font-ils pas partie « naturellement », comme Mme le Maire le souligne elle-même, de l’équipe municipale, démocratiquement élue le 23 Mars 2014.

  • -        Le régime électoral applicable aux communes de plus de 1000 habitants souhaite favoriser l’expression démocratique et le débat. Jusqu’à présent et depuis longue date, les élus ont toujours eu la parole en fin de séance. Mme le maire fait état du code général des collectivités pour réduire au silence les conseillers. Bravo Mme le Maire pour l’information et la transparence que vous avez tant mises en avant pendant la campagne
  • Concernant le « roulement » à vos yeux si souvent banal, des personnels administratifs : si M. Fortmann, qui ne trouvait pas sa place avec la nouvelle équipe municipale, a décidé de se mettre en disponibilité, ce n’était pas anodin. Directeur général des services depuis 23ans, il a toujours mis son expérience, ses compétences au service des Bourbonnais. Dommage de se priver d’un fonctionnaire reconnu pour son sens du service public, par les administrations et les partenaires de la ville, comme le précieux collaborateur qu’il a été pour moi.
  • -        En ce qui concerne les démissions successives (Mme Hélène Brulez adjointe aux finances, M. Damien Cornu, Mme Anneliese Stoehr Benni, conseillers municipaux appartenant tous 3 à la majorité) Mme le maire tente de nous faire croire que leurs raisons de démissionner sont personnelles…
  • Pourtant Mme Hélène Brulez réfute, dans le JHM du 10 janvier ces arguments, Mme le Maire ne lui laissant pas réellement exercer son rôle. Entre humiliation et liberté, elle a choisi.
  • -        Concernant divers dossiers soi-disant « laissés de côté par l’ancienne équipe municipale » :

1 : Grande rue et chemins qui demandaient une réfection partielle ou urgente. Au vu de la longueur des voiries, bien sûr, chaque année était inscrit un programme de travaux à cet effet. Par contre, entreprendre la réfection de la grande rue en pleine saison thermale ne pouvait que nuire à l’accueil des curistes et touristes, et nuire au commerce local. D’ailleurs bon nombre de clients et commerçants a fait part de son vif mécontentement.
Concernant « les multiples études onéreuses » pour le parc de la bannie que Mme le Maire nous en donne le montant exact !
Oui une étude très complète à bien été menée, mais à titre tout à fait gratuit par deux étudiantes d’une école d’architectes paysagers et le concours des agents de l’ONF.

2 : Projet Bourg-Centre : Aucune étude n’aurait été commissionnée depuis de nombreuses années. Il aurait été bon que Mme le maire, après neuf mois d’exercice, prenne connaissance des dossiers…
Tranche IV du programme de modernisation de la station thermale : création d’un complexe de remise en forme et enrichissement de son environnement avec : création d’un hébergement de qualité et d’une restauration adaptée nécessaire à cette activité. ( Hôtel du parc) Travaux d’entrée de ville (RD 460 route de Genrupt) Transformation du parc de la bannie en parc de vision et d’élevage. Construction de 2 courts de tennis couverts, d’un vélo-rail sur l'ancienne voie SNCF (propriété de la ville) et réfection du mini-golf.
N’était-ce pas le moment de faire avancer ce dossier qui avait déjà obtenu l’accord de plusieurs partenaires. Aucune commission ne s’est réunie pour en discuter.

3 : Aucun programme n’aurait été mis en place pour les nouvelles activités scolaires. Cependant, directeurs d’écoles, représentants de l’éducation nationale, associations bourbonnaises, élues, se sont réunis à plusieurs reprises en 2013 en vue de respecter la loi de mise en place des NAP à la rentrée 2014. En cours d’année la loi a évolué et permis d’organiser plus facilement ce temps scolaire sur une ½ journée. Je souligne d’ailleurs le travail effectué par l’adjointe Ludivine Deroche sur ce dossier qui a permis aux jeunes de découvrir de nombreuses activités.

4 : Mme le Maire croit bon de rappeler que la dette se montait à 3.350 millions d’Euros alors qu’en réalité, au compte administratif du 31/12/2013, elle était exactement de  3 144 277 €. Pourquoi grossir ce chiffre ?
Quant au soi-disant nouvel emprunt de 400 000 €, je rappelle à Mme le maire que le budget 2014 a été élaboré et voté par sa propre équipe.

5 et 6 : Sur ces points le discours de Mme le maire devient confus en parlant …d’entretien des thermes, du projet anti-âge, d’un nouveau projet en cours (lequel ?) avec recours aux services d’un cabinet d’avocats, d’un juge. Cette initiative, à mon avis, ne devrait pas faciliter les relations avec le concessionnaire VALVITAL.

Enfin pour ce qui est de « certains propos répandus dans la ville », il faudrait, Mme le Maire, arrêté de critiquer l’ancienne municipalité, prendre vos propres responsabilités et vous inspirer de votre citation de Jean Jacques Rousseau qui devrait guider toute votre action municipale.

« Mentir pour nuire est calomnier, c’est la pire espèce de mensonge »

André Noirot
Maire Honoraire

pdfLire le courrier qui a suscité cette réponse96.62 Ko

Ajouter un commentaire

Commentaires (4)

  • Invité - Alain -Peyreton

    Enfin , la vérité sort de la bouche d ' une personne qui a su pendant 25 ans , gérer sa commune avec un grand " BRIO " et qui sait également remettre les pendules à l 'heure Bravo !!!

  • Invité - Barel Alain

    Bravo à André Noirot pour son article. Pendant 25 ans, il a eu le souci de servir au mieux sa commune.......et il continue ! Cet article est la preuve, s'il en était besoin, de son engagement constant pour le bien des Bourbonnais.

  • Invité - Begin

    Ancienne commerçante de la grande rue !!! je trouve vraiment regrettable de voir la guerre entre Monsieur Noirot et Madame Brice et les conseillers !!! Trop facile de critiquer le travail de notre ancien Maire pendant 25 ans !!!! Nous attendons le résultat de vous la nouvelle équipe !!! Bourbonne est une jolie Ville mais qui se meurt !!! donc réagissez vite et arrêtez ces critiques

  • Invité - Begin

    Moi je trouve vraiment ridicule de faire passer un courrier de critique envers notre ancien Maire Monsieur Noirot André qui pendant 25 ans était a la tête de notre commune avec ses conseillers !!!! Madame le Maire vous avez en main la gestion de notre belle Ville de Bourbonne !!!! sa station Thermale !!!! le casino !!! les loisirs !!!! l' accueil pour nos curistes !!!! et surtout la population !!! alors il faut faire la paix de nos petites campagnes serrons nous les coudes !!!!!!!!!!!!!!!!